La Lettre d'ALC Suivez-nous !
  • Français
  • English

Cultures, rencontres, reconstruction à la Roya

Vivre loin de ses parents et son pays : pas toujours facile pour les ados accueillis par ALC dans ses trois services pour Mineurs non accompagnés (MNA). Comme tous les jeunes, ils ont besoin de rires, de découvertes, et de musique. Ce qu’ils ont trouvé le 18 juillet au Festival Voix et Merveilles de la Roya.

08 septembre 2021

Philippe Biclot, percussionniste à l’Orchestre Philharmonique de Nice signale à son collègue Didier Tropea, administrateur d’ALC, que des jeunes d’ALC pourraient participer au concert que donnera au Festival son groupe de percussion sur bidons. Cette année, avec le Covid, les Mineurs non accompagnés (MNA) ont été privés de sorties. Les trois chefs de service approuvent l’idée. Bien qu’ayant travaillé toute la semaine, 12 jeunes sont partants.
« Rencontre, voilà le mot clé qui restera de cet après midi », explique Anne Dorr, auteure et réalisatrice en charge du Festival, « Rencontre avec les Arts. Après les ravages de la tempête Alex, il fallait tout faire pour retrouver dans la Roya la joie de vivre. Et elle passe par les arts. »
Pour les jeunes aussi. « Une dizaine se sont essayés comme percussionnistes sur les bidons. Deux autres ont rejoint l’artiste plasticienne Marie Caroline Regottaz pour créer les décors du concert du soir. Puis, l’un d’eux a intégré l’équipe de régie, histoire de voir ce qui se passe de l’autre côté du décor. »
« Rencontre avec d’autres jeunes. L’image de ce concert est celle d’une jeunesse mélangée : les élèves du Conservatoire dont certains ont laissé leurs bidons aux jeunes d’ALC, les scouts de France qui sont venus au concert…. »
« Rencontre avec soi-même. Et avec le public. Pour la première fois, ils ont pu monter sur scène. Une expérience inoubliable et pleine de sens. Reconstruction par la culture !
Nous, équipe de festival, les remercions d’être venus et d’avoir permis cette rencontre avec le bonheur. »
Ce qu’en dit Philippe Biclot : « C’est avec un immense plaisir que j’ai travaillé avec ces jeunes. Je suis très fier et heureux de ce que nous avons réussi à faire en si peu de temps. Ils ont été extraordinairement attentifs, impliqués, concentrés et ont apprécié ce moment. J’apprends à chaque fois à leur contact le partage, le courage, le rire, la complicité. »
Ce que les jeunes en disent : « j’ai dit à Philippe, je n’y arriverai pas, mais il m’a convaincu d’essayer et ça a marché » ; « on était sur scène, ils nous ont applaudis » ; « ils nous ont demandé de revenir » ; « on est rentrés fatigués mais ravis ».
Ce que les accompagnateurs d’ALC en disent : « les percussions, c’est le battement du cœur, le premier son entendu avant même la naissance » ; « certains avaient joué sur des genres de tambours chez eux, c’est universel » ; « nos jeunes ont ressenti la joie et la fierté d’être admirés, applaudis par un public » ; « ils ont été très sensibles au vécu de cette belle vallée » ; « merci pour cette belle journée, où humanité, solidarité et partage étaient au rendez-vous ».

Cela peut vous intéresser

Nos dernières actualités

Le talent brut d’Abdoulaye N’Diaye : paroles d’artiste exilé

Quand j’étais petit je dessinais. Je suis né comme ça, pour dessiner.
08 septembre 2021

Le projet européen IMPACT pour les Mineurs non accompagnés (MNA)

L’objectif du projet : l’amélioration de la prise en charge et protection des Mineurs non accompagnés (MNA) ou adolescents migrants,…
23 février 2021