Ensemble, rénovons la #VillaVictoria
Centre d'hébergement pour les femmes et enfants victimes de violences ღ
Je donne

Un guide pour favoriser et recueillir la parole de l'enfant !

Financé par la DDETS des Alpes-Maritimes dans le cadre de la Stratégie Pauvreté, ce projet, piloté par ALC pendant 1 an, a pour vocation de contribuer au droit fondamental d’information, d’expression et de participation des enfants pris en charge en protection de l’enfance et plus largement dans l’action sociale. A l’issu de ce travail de groupe, mêlant différentes structures, un guide pour favoriser et mieux recueillir l’expression de l’enfant s’adressant aux professionnels et futurs professionnels a été édité !

28 mars 2024

Lorsque l’on a 3, 6 mois ou quelques jours, la parole est un moyen d’expression compliqué mais notre expression non verbale est déjà bien manifestée. Lorsque l’on a 6, 10 ou 15 ans nous avons la capacité d’exprimer verbalement des choses, de dire ce que l’on pense et ce que l’on ressent même si parfois la situation est complexe et la parole est diffcile.
Mais notre expression non verbale, nous accompagne tout au long de notre vie, et en dit long sur ce que l’on ressent. Il est donc nécessaire pour les travailleurs sociaux de savoir la décrypter. C’est le projet qu’a mené ALC pendant 1 an avec l’expertise de Guillaume Coron et à la lumière des multiples expériences des équipes de protection de l’enfance (allant de la protection des bébés à la protection des adolescents).

 

 

Dès le départ, des focus-groupes ont été organisés avec plusieurs enfants et adolescents accompagnés par différents services d’ALC. Ils ont pu partager leur expérience et expertise sur la manière dont leur parole /expression était entendue et prise en compte par les professionnels.

Les enfants ont également été représentés dans le projet avec la participation au Comité de suivi du projet de l’ADEPAPE 06 : association qui agit dans les Alpes-Maritimes, par et pour les personnes ayant été confiées en protection de l’enfance. Le groupe pilote du projet a fait des recherches, pris le temps de la réflexion avec leurs partenaires naturels (la Justice, les services du Département, les services de Police) et comme évoqué précédemment, avec les enfants eux mêmes afin de mettre en exergue les freins à la parole et les points de vigilance à remonter. D’autres structures travaillant auprès des jeunes sont intervenues dans ces moments de réflexion.

Ce travail a permis de construire un guide-repère basé sur l’expérience et les savoirs faire des travailleurs sociaux, avec l’idée que l’expression de l’enfant est un tout, qui dépasse la simple parole. Il s’agit d’un outil pratique qui permettra d’accompagner les professionnels ou futurs professionnels du social dans l’accompagnement des jeunes.

Au sein du groupe pilote qui s’est investi dans ce projet, des professionnels d’ALC ont également été formés pour transmettre les résultats de cette étude et apporter des outils innovants aux structures qui en feront la demande.

 

 

Rencontre avec Saber Benjima, éducateur de jeunes enfants chez ALC, qui a participé au groupe de travail ayant rédigé le guide :

Dès le départ nous avions dans l’idée de construire un outil à utiliser au quotidien dans notre travail, auprès des enfants. Je travaille avec les enfants de 0 à 6 ans, la parole étant parfois limitée, nous devons être d’autant plus à l’écoute de leur expression non verbale. Le guide est venu pour moi renforcer cette vigilance et m’a conforté dans mon idée d’être toujours au clair avec soi même afin de ne pas mal interpréter l’expression recueillie. Ce projet a également renforcé ma conviction que l’enfant doit sentir que sa parole est entendue et prise en considération. A l’issue de tous ces travaux, mon souhait serait de continuer à faire vivre le guide à travers des échanges réguliers !