La Lettre d'ALC Suivez-nous !
  • Français
  • English

La citoyenneté est inscrite dans notre projet d’entreprise associative 2017-2021, notre stratégie pluriannuelle. Elle est d’une certaine manière la finalité de notre projet. Être citoyen français, c’est un statut, impliquant droits et devoirs.  Pour ceux qui ne possèdent pas la nationalité française, ces derniers sont en partie différents. Notre action auprès des personnes vulnérables au quotidien consiste à informer de ses droits et devoirs. L’accès aux droits sociaux en constitue un second versant. Mais la citoyenneté se comprend aussi comme une façon de vivre. Le civisme et l’engagement en faveur de la collectivité sont des principes fondateurs. Les équipes essaient de construire avec chaque personne accompagnée un parcours citoyen.

Droits sociaux et de santé

Insertion par l’accès aux droits

L’engagement solidaire auprès des personnes vulnérables d’ALC implique de soutenir un accès de tous aux droits. Cela signifie d’accompagner le recours aux dispositifs publics existants et auxquels ils sont éligibles. Ces dispositifs peuvent être financiers, d’accès au logement, d’accès aux soins de santé. L’accompagnement permet de soutenir des démarches qui n’avaient pu être entreprises par manque d’informations ou en raison de leur complexité supposée.

L’accès aux droits permet de renouer un lien social avec des personnes dites « invisibles », parce que non intégrées dans un cadre d’emploi, de formation, de logement. Il est une étape comme une autre d’une démarche concrète d’insertion sociale. Il fait partie de l’accompagnement global apporté par les professionnels d’ALC.

Droits et devoirs liés à l'accompagnement
Droits et devoirs liés à l'accompagnement

Citoyenneté

Insertion par la citoyenneté

La citoyenneté est inscrite dans notre projet d’entreprise associative 2017-2021, c’est-à-dire notre stratégie pluriannuelle.

L’objet de notre accompagnement est de redonner aux personnes accompagnées une place active de citoyen. Quand nous concevons nos activités, pour chaque service d’ALC, le principe de la participation des personnes accueillies est incontournable. Nous organisons des groupes d’expression ou des conseils de vie sociale. Les personnes accueillies peuvent y proposer des améliorations concrètes de l’accueil et de l’accompagnement qui leur sont fournis.  Ils peuvent contribuer à élaborer des projets utiles à l’association et aux personnes accompagnées.

Elle facilite à terme la place que chaque citoyen doit prendre dans la cité. Ainsi, des groupes de personnes accueillies sont amenés à organiser une journée de réflexion, à participer à des actions citoyennes, artistiques ou culturelles, etc.

 

Projet d’entreprise associative

Télécharger notre projet d’entreprise associative 2017-2021

Personnes sous-main de justice

Réinsertion des ex-détenu(e)s

Pour les ex-détenus libérés, la sortie de détention se fait parfois sans ressources ni hébergement. A l’ouest des Alpes-Maritimes, nous les accompagnons dans leur réinsertion. L’objectif : éviter la récidive, soutenir la réinsertion et l’émergence d’une conscience citoyenne. L’accompagnement débute dès la maison d’arrêt afin de préparer la sortie. Avec l’aide d’un travailleur social, chaque personne définit un projet de réinsertion, sociale et professionnelle.

ALC est partenaire des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP). Des aménagements de peine peuvent être envisagés : placement extérieur, sous surveillance électronique, travail d’intérêt général. Ils permettent de quitter l’établissement afin de travailler, suivre une formation, etc. Parce que le logement est en jeu-clef, 5 hébergements à Grasse sont réservés aux sortants de détention.

Dispositif pour les personnes sous-main de justice

Tél. : 04 93  34 76 66 / E-mail : phij.secretariat@association-alc.org

135 

personnes accompagnées en 2020, dont 26 dès la maison d’arrêt

2/3 

des personnes ne pourront pas être mises à l’abri

10 

hébergements réservés à la sortie de prison en 2020

financeurs, l'Etat (SPIP, DDCS) et la Région Sud