La Lettre d'ALC Suivez-nous !
  • Français
  • English

Personnes et familles sans domicile

Environ 2500 personnes et familles sont sans logement dans les Alpes-Maritimes. Pour répondre à leurs besoins, le Service intégré de l’Accueil et de l’Orientation (SIAO) centralise l’ensemble des demandes de logement social, notamment l’hébergement d’urgence. C’est ALC qui gère la section Urgence du SIAO des Alpes-Maritimes.
En tête de pont de l’urgence sociale, ALC assure les réponses aux appels au numéro de téléphonie sociale : le 115. Elle met à l’abri les personnes et les familles dans plus de 1600 places d’hébergement d’urgence. Elle accueille aussi en centres d’hébergement (CHRS) sur le long terme des personnes sans domicile, familles, ménages, victimes de traite des êtres humains et de violence. Au total, presque 100 professionnels d’ALC, écoutants sociaux, travailleurs sociaux, éducateurs, sont mobilisés au quotidien pour les aider à trouver des solutions d’hébergement, d’urgence ou pérennes.

Une écoutante du 115
Une écoutante du 115

115 et hébergement d’urgence

Gratuit, le 115 est le numéro national pour toute personne, à la rue ou en situation de détresse sociale, médicale ou psychique. La mission de service public de protection des personnes sans abri, s’organise autour d’un réseau d’acteurs départemental, animé par le 115. Presque 70 000 personnes l’ont appelé en 2019 dans les Alpes-Maritimes. Ils appellent pour savoir où se mettre à l’abri pour la nuit, où trouver à manger, où se soigner, où se laver. Ou bien ce sont des travailleurs sociaux, les services de police et de gendarmerie ou de simples citoyens qui contactent le 115.
ALC pilote le 115 depuis 1994. Au bout du fil, disponible 7 jours sur 7 et 24h sur 24, une équipe d’écoutants répond aux appels. Leur mission : écouter, évaluer les demandes des personnes, rechercher des solutions d’hébergement, informer sur les distributions alimentaires, l’accès aux soins, ou toute aide d’urgence.

En lien avec le 115, le reste de l’équipe gère plus de 1200 places d’accueil d’urgence (PAU). Les PAU, en grande majorité en chambre d’hôtel, sont des hébergements d’urgence financés par l’État. Ceux qui sont hébergés en priorité ont des enfants de moins d’un an, ou sont victimes de violences, ou bien en grande vulnérabilité. Une fois mises à l’abri, les familles sont accompagnées afin de faire une demande de logement social. Les durées d’hébergement dépassent souvent le cadre prévu par l’État.
Faute de places disponibles, pour l’année 2019, 3 343 personnes (à 87% des hommes) n’ont pas trouvé d’hébergement. Parmi eux, beaucoup de jeunes adultes isolés de 18 à 25 ans, notamment sortants de l’Aide sociale à l’enfance. Pour les mettre à l’abri, un dispositif spécifique a été mis en place sur l’ouest des Alpes-Maritimes. 20 hébergements d’urgence (HU) leur sont réservés.

48 664 

appels au 115 en 2020

3011 

personnes mises à l’abri en PAU et 57 jeunes en hébergement d’urgence (HU) en 2020

8 691 

personnes n’ont pas trouvé de solution d’hébergement en 2020

financeur, l’Etat (Direction départementale de la cohésion sociale)

Un seul numéro de téléphone : 115
Le site internet : http://www.le-115-06.org

Places d’Accueil d’Urgence (PAU)

E-mail : puip.secretariat@association-alc.org

Plateforme dédiée aux jeunes adultes en difficulté

Tél. : 04 93  34 76 66 / Email : phij.secretariat@association-alc.org

 

Actions d’insertion par le logement d’ALC

En savoir plus sur nos autres actions d’insertion par le logement

CHRS

Les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale d’ALC

Hébergement à destination d’un public vulnérable, le CHRS est un dispositif-étape vers une solution de logement durable. C’est donc une solution d’hébergement temporaire pour les personnes isolées, les familles rencontrant de graves difficultés de logement et de réinsertion. Les Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) d’ALC ont accueilli en 2019 plus de 530 personnes, dont la moitié étaient des enfants et adolescents. Des logements privatifs sont intégrés dans des structures collectives, ou bien disséminés dans le parc privé, au plus près des besoins de chaque territoire.

Crêpe-party au CHRS Solédor
Crêpe-party au CHRS Solédor

Nos CHRS accueillent ainsi des femmes, des hommes et des familles, pour des durées de 3 mois à 2 ans. Un établissement peut cibler son action sur des situations spécifiques : victimes de traite des êtres humains, personnes souffrant d’addictions, etc. L’accompagnement va au-delà du seul logement. Bilan de santé, activités collectives, accès aux droits, accès à la formation et l’emploi, tout est fait pour favoriser l’autonomie.

Certains centres proposent des accompagnements vers le logement après que les familles aient quitté le CHRS. L’objectif est simple : que la famille ou la personne puisse s’installer durablement dans son nouveau logement. Conseils à la gestion du budget du ménage, soutien administratif, suivi santé… sont autant d’appuis possibles.

703 

personnes hébergées en CHRS en 2020

3 mois à 2 ans  

Durée de séjour moyenne en CHRS

351 

enfants accueillis avec leurs parents en CHRS en 2020

financeur principal, l’Etat (Direction départementale de la cohésion sociale)

CHRS Places de stabilisation (Pôle Urgence Insertion Parentalité)

16 avenue Borriglione, 06100 Nice
Tél. : 04 92 07 55 00 / E-mail : puip.secretariat@association-alc.org

 

CHRS Urgence et Insertion (Pôle Urgence Insertion Parentalité)

2 bd Auguste Raynaud, 06100 Nice
Tél. : 04 92 07 55 00 / E-mail : puip.secretariat@association-alc.org

 

CHRS des Lucioles

Tél. : 04 93 37 12 09 / E-mail : leslucioles@association-alc.org

CHRS des Yuccas

Tél. : 04 93 84 57 55 / E-mail : yuccas.chrs@association-alc.org 

 

CHRS Insertion, CHRS Urgence et places de stabilisation (Pôle Hébergement Insertion Justice)

18 rue Frédéric Mistral Place Bermond, 06560 Valbonne Sophia-Antipolis
Tél. : 04 93  34 76 66 / E-mail : phij.secretariat@association-alc.org